Le poète congolais Luangadi Ngwey Augustin, autrement dit Kertis le Banlieusard, vient de publier son tout premier ouvrage poétique titré « Aux astres perdus », recueil des poèmes à retrouver aux Editions Mikanda, présente dans la ville de Kinshasa.

Par le titre « Aux astres perdus », l’auteur élucide exactement que, si les astres sont définis comme étant des lumières naturelles apparaitrant au ciel, les êtres chers sont également considérés comme des lumières, raison pour laquelle « Aux astres perdus » se réfère aux lumières perdues, donc des êtres chers et précieux ayant quitté la terre des hommes.

« Moi également, je considère les êtres comme étant des lumières, raison pour laquelle AUX ASTRES PERDUS veut dire aux lumières perdues ou encore êtres chers perdus. Donc je dédie ce recueil à tous mes êtres chers qui sont morts, partis très loin » a-t-il confié lors d’une interview qu’il nous a accordée.

Concomitamment, « Aux astres perdus » est un recueil de 30 pages contenant 10 poèmes dans lequel Kertis le Banlieusard martèle sur la reconnaissance, une fleuve d’hommages, de pensées positives et de lettre d’amour tournées vers le monde des hommes. C’est aussi une invitation vers le retour à l’amour mais, comme tout être humain vivant sous cette terre qui laisse des cicatrices sur nos visages et nos cœurs, le poète exhibe en fin de son recueil, une déchirure amoureuse qu’il ne laissera pas facilement plonger dans les oubliettes, nous renseigne le poète Youssef Branh sur la préface de cet ouvrage.

Par ailleurs, l’auteur invite ses milliers de lecteurs à la consommation sans modération de sa toute première publication littéraire, question de voyager à son univers poétique pour déchiffrer la magie qui y repose.

« Aux lecteurs, je souhaite bonne lecture, et bon voyage à l’univers poétique de Kertis le Banlieusard, qu’ils méritent ce recueil pour comprendre la magie qui y repose.

En définitive, Kertis le Banlieusard annonce dans les jours à venir l’enregistrement d’un son slam intitulé « Aux astres perdus », occasion de faire grand bruit sur son recueil des poèmes qui est d’ores et déjà disponible aux Éditions Mikanda.

Masand Mafuta