Kinshasa, 26 août 2021 (ACP).- Le Professeur Léonard Kabeya Mukeba, responsable de la maison d’éditions « Mikanda », a procédé mercredi  au lancement des activités de la 1ère  édition  de la rentrée littéraire  de cet établissement culturel, au cours d’une soirée organisée à l’espace Surprise tropicale, dans la commune de Gombe.

Il a fait savoir que cette rentrée littéraire a pour mobile principal de réveiller la conscience de la jeunesse, espoir de demain travers diverses rencontres des discussions autour du livre face aux enjeux mondiaux du moment.

Il a souligné que cette rentrée littéraire aide également à mieux remplir ses principales missions, celles d’encourager, encadrer, promouvoir et financer les œuvres d’esprit, pour le compte de cette maison d’édition.

Car, a-t-il relevé, ces produits littéraires, peuvent impacter positivement sur le développement tant individuel que collectif des membres de la société et apporter ainsi des réponses aux besoins de cette société.

« Les nouvelles de Sangoali » qui traitent des fictions sociales

 Au cours de cette soirée, le public composé en majeure partie d’écrivains, d’éditorialistes et de chroniqueurs culturels, a assisté au baptême du livre intitulé « Les nouvelles de Sangoali » de l’écrivain Tony Elebe ma Ekonzo.

D’après cet auteur congolais qui a brossé son économie à l’assistance, cet ouvrage de 77 pages subdivisé en 22 parties, présente des micros nouvelles qui traitent des fictions sociales, contenant quelques élans philosophiques, soulignant que sa source d’inspiration pour la rédaction de cet ouvrage a été la société et ses différents problèmes, dans le souci d’en produire de leçons morales utiles pour toutes les couches sociales.

Son idée, a-t-il expliqué, a été de permettre aux lecteurs de s’interroger sur le sens de leur propre existence ainsi que leur choix en tant qu’individus et dans leur communauté d’appartenance.

Après la cérémonie du baptême de son ouvrage par le poète François- Médard Mayengo, Tony Elebe s’est vu décerné le prix du lecteur 2021 par la maison d’édition Mikanda.

De son côté, le critique littéraire des éditions Mikanda, Jean- Paul Ilopi a apprécié la bravoure et les talents du récipiendaire, tout en lui suggérant d’élargir son espace d’imagination dans l’avenir, d’aller au-delà des micros nouvelles pour mieux s’affirmer.

Notons que la 1ère édition de la rentrée littéraire 2021 a pour objectif de réunir les amoureux du livre autour des nouvelles publications des éditions Mikanda et de ses éditeurs partenaires.

Cette activité littéraire qui s’étendra jusqu’au 29 septembre prochain va se dérouler dans plusieurs sites, signale-t-on. ACP/ZNG/NKV/MNI